Agacement et … bouillon chaud bouillon… au thé vert.

La bibliothèque comme troisième lieu :

http://mondedulivre.hypotheses.org/1592?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=bibliotheque-et-mediatheque-troisieme-lieu-monde-du-livre

Pour autant, il est incontestable que le modèle britannique représente une avancée considérable qui révolutionne la bibliothèque dans tous ses fondements. La France n’est pas forcée de suivre trait pour trait cet exemple qui ne correspondrait peut-être pas tout à fait à la population française plus mesurée et attachée à son patrimoine mais pourrait l’adapter afin que coexistent les bibliothèques troisième lieu et traditionnelles. La médiathèque troisième lieu de Thionville, véritable réussite, prouve que le modèle est modifiable et transposable dans notre pays. Le succès de ces nouvelles structures auprès du public témoigne de son intérêt pour d’autres voies d’appréhension de la culture et il serait dommage de l’en priver.

Ce qui ne nous empêchera pas d’espérer retrouver Alphonse Daudet : « C’est une bibliothèque merveilleuse, admirablement montée, ouverte aux poètes jour et nuit, et desservie par de petits bibliothécaires à cymbales qui vous font de la musique tout le temps ». Bertrand Calenge.

Servet, Mathilde, « Les bibliothèques troisième lieu », BBF, 2010, n° 4, p. 57-63
[en ligne] <http://bbf.enssib.fr/&gt; Consulté le 19 mars 2013

La médiathèque ne mérite ni excès d’honneur ni excès d’indignité. Elle n’est jamais que ce qu’en font, ensemble, le public, les élus et les bibliothécaires. Les questions que chacun d’eux se pose à son sujet sont évidemment diverses.
Peut-être, pour les bibliothécaires, la question la plus urgente, mais aussi la plus difficile, est-elle celle des priorités à défendre – c’est-à-dire celle des objectifs à atteindre ». Anne-Marie Bertrand

http://www.numerama.com/magazine/25417-le-piratage-n-a-pas-d-effet-negatif-selon-une-etude-financee-par-l-ue.html?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-piratage-na-pas-deffet-negatif-selon-une-etude-financee-par-lue

encore une fois, le piratage incite à acheter et toute manière, sans, les gens n’auraient de toute manière en grande majorité jamais acheté…

Enfin quand on parle, il vaut mieux qu’il y aient des gens qui écoutent…

en parlant de piratages, http://scinfolex.wordpress.com/2013/03/17/le-monde-dystopique-doz-ou-les-avanies-du-domaine-public-sans-copyleft/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-monde-dystopique-doz-ou-les-avanies-du-domaine-public-sans-copyleft-s-i-lex le délire judicio-scénaristique de Disney prouve bien que la complexité peut parfois amener à des absurdités…

http://www.bibliobsession.net/2013/03/19/le-livre-numerique-etat-des-lieux-et-enjeux-pour-les-bibliotheques/?doing_wp_cron=1363721029.7422080039978027343750

Advertisements

Leave a comment

Filed under Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s