les limites et les abus du livre numérique …

Les limites du livre numérique

http://www.ebooksgratuits.com/news.php?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=lettre-dun-lecteur-debooks-a-un-editeur-a-propos-des-drm-ebooks-libres-et-gratuits

Bah oui outre les DRM qui sont à pour nous rendre esclaves du système si on ne l’est pas déjà, je vois des limites au livre numérique … qui semble la prochaine avancée du livre mais qui au final à travers cet article montre des désavantages réels par rapport au livre papier. Déjà un livre papier, son acheteur en a une jouissance absolue (dans le respect du droit d’auteur, bien sûr) et illimitée dans le temps.

CE qui est loin d’être le cas pour un ouvrage numérique …

Rien ne garantit que, si l’éditeur ou le libraire disparaît, le lecteur pourra continuer d’avoir accès à son ouvrage

Par ailleurs, le progrès informatique étant ce qu’il est, il est raisonnable de penser que les lecteurs disposent simultanément de plusieurs plateformes informatiques pour lire leurs ouvrages, et qu’ils sont susceptibles de les remplacer plusieurs fois en seulement dix ans…

Les formats électroniques peuvent aussi changer au fil du temps.

bref, même sans DRM… le changement de support et de format peut empêcher de garder un ouvrage de manière illimitée….

mon grand dada : les fablabs, les makers, bref … les bidouilleurs, les bricoleurs du futur…

bon tout ça c’est des projets culturels … Symptomatiques d’un mouvement global vers une nouvelle vision et pratique de l’innovation plus ouverte et inclusive, davantage ancrée dans l’écosystème et s’adressant au plus grand nombre, elles préfigurent des transformations profondes dans nos modèles économiques.

auteure de Un million de révolutions tranquilles.

opt-out // opt-in et comment une controverse sur le droit d’auteur vous donne envie de de devenir communiste ?

http://www.actualitte.com/les-maisons/relire-ce-processus-ne-peut-maintenant-conduire-qu-a-une-catastrophe-41500.htm

bon, c’est complexe, long et c’est du droit des livres … finalement, les oeuvres orphelines sans auteur, sans ayants droit pourront être dans 10 ans et encore numérisées par les bibliothèques si la société de gestion le veut bien… donc, encore une fois les bib n’auront rien gagné et le combat pour la culture pour tous a perdu un combat.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s