Doit on reprocher à la philosophie d’être inutile ?

philosophie = mode de raisonnement, une discipline. On ne voit pas son utilité, à quoi elle sert…

Inutile = ne sert à rien, n’a aucune fonction. Pas comme un crayon.

Reproche = connotation négative

 

 

La philosophie est inutile c’est ce qui fait sa force

Pour vivre, on a besoin de manger, boire, dormir, une maison chauffée.

Il y a des tas de gens qui vivent sans la philosophie. Elle ne fait pas partie des besoins primaires.

Elle a pas d’objet précis, a un programme assez vague et très large en même temps.

Elle est poussiéreuse, compliqué, réservé à certains.

son inutilité,  c’est sa force, son intérêt

l’amour de la philosophie, un vaste sujet n’est ce pas… la philosophie ne sert à rien donc elle est indispensable ^^ parce qu’elle apprend à réfléchir sur soi et sur les autres, sur notre relation au monde et aux autres… parce qu’elle nous fait emprunter un chemin balisé pour bâtir notre palais de réflexion.  Parce qu’elle est une réponse dans un monde de questions… parce qu’elle répond aux questions fondamentales de l’être humain : qui suis je ? où vais je ? que ferais je ? quelle est ma raison d’exister ? ai-je vraiment besoin d’une raison d’exister ?

Elle apporte une vérité universelle propre à chacun et à tous dans le même temps.. 😉

Elle a une grande utilité pour les hommes

Elle est à l’origine de la science !!! si, si, si Elle était d’ailleurs considérée par Platon comme une science même La science comme The woman ^^

combattu par la religion et par la science moderne …

il lui est reproché à l’époque de Descartes de ne pas donner à la raison toute sa positivité…

Sujet : Doit on reprocher à la philosophie d’être inutile ?

La philosophie est par définition l’amour de la sagesse. C’est surtout la recherche de la connaissance. Cependant cette recherche, ce cheminement de pensée peut être mal perçu. Quelle est la raison de l’existence de la philosophie ? Elle est inutile effectivement mais c’est ce qui fait sa force, son intérêt ainsi elle acquiert une grande utilité pour les hommes.

Problématique : Quelle est la raison de l’existence de la philosophie ?

I- On peut reprocher à la philosophie d’être inutile
 En effet, elle ne fait pas partie de besoins primaires. Afin de pouvoir vivre, nous devons boire, dormir et manger. Ainsi, la philosophie semble être une activité superflue et inutile comme l’art. Toutefois, si l’homme ne devait avoir que des activités propres à sa survie, il ne pourrait pas d’adapter, évoluer, etc…
 En plus, elle n’a pas de but en particulier, elle ne sert à rien et ne servira à rien. De son étude ne ressortira aucune application pratique, aucun découverte scientifique où technique comme le vaccin contre la rage par exemple. En outre, elle concerne un peu tous les domaines de la connaissance donc de facto elle n’en concerne aucun. Par ailleurs, du fait qu’elle est sans objet, cela peut donner l’impression que son étude débouche sur des discussions oiseuses et stériles.
 C’est une discipline ancienne voire millénaire qui existe depuis la Grèce ancienne. A cause de ses illustres créateurs, elle peut paraître hors de portée du commun des mortels et ainsi être réservé à une certaine élite. D’autre part, elle n’est pas gage de modernité puisqu’elle se pose toujours les mêmes questions.
Toutefois, c’est ce qui fait tout son intérêt voire son but en réalité.

II- son inutilité, c”est sa force, son intérêt

 Malgré qu’elle ne réponde pas à nos besoins primaires, qu’elle ne soit pas essentielle au développement du monde voire du progrès scientifique et technique. Elle est propre à l’espèce humaine. Les êtres humains sont en effet les seuls à s’interroger sur leur existence. Nous aimons savoir, nous aimons comprendre. Comme nous aimons rire, nous aimons à nous interroger. En fait, nous cherchons éternellement une voie d’accès au bonheur.
 Mais le but de la philosophie est de nous accoucher à nous-mêmes pas seulement de nous permettre de trouver le bonheur. Que nous trouvions les réponses par nous-mêmes. Que notre raisonnement se construise par lui-même. Elle nous pousse à nous interroger sur l’éthique, la déontologie. Il ne s’agit plus de repousser les limites du savoir mais du pourquoi savoir ? Et comment savoir ? Et ainsi, que nous construisions notre propre identité, notre propre personnalité.
 La philosophie finalement doit construire notre identité, ça paraît bien ambitieux. D’autant plus qu’elle véhicule une image poussiéreuse mais elle n’a jamais été autant actuelle. Elle date en effet des premiers siècles avant Jésus-Christ. D’autres disciplines sont aussi anciennes comme le Yoga et ne portent pas cette image négative et permettent également une introspection à travers la méditation notamment. En outre, notre société porte des individus pleins de leur propre individualité qui même dans leur recherche du bonheur n’ont pas conscience des ravages de notre société occidentale sur la perception de nos besoins.

En conséquence de quoi, la philosophie dans son but de nous faire prendre conscience par nous-mêmes de notre voie d’accès à la zénitude est d’une grande utilité.
III- Elle a une grande utilité pour les hommes

 Ainsi, la philosophie est une force d’interrogation sur les autres et sur soi-même ainsi que sur le monde qui nous entoure. Platon la considérait comme la science par excellence. En réalité, elle chapeaute un peu toutes les autres. La philosophie pousse à s’interroger sur notre chemin à travers l’existence et à travers le savoir. La philosophie nous apprend à réfléchir sur nous-mêmes, sur notre rapport aux autres mais aussi au monde. La philosophie est un peu la conscience de la science.
 Elle apporte un début de réponse aux questions fondamentales de l’être humain. Nous cherchons tous à comprendre notre utilité dans l’existence et quel est le but de notre présence ici. Plus que notre raison d’être en ce monde, nous cherchons tous le bonheur. Mais aussi, à nous rassurer sur ce qui existe par delà la mort.
 La philosophie nous offre des vérités universelles à celui qui veut bien les chercher. Car la philosophie demande de réfléchir en soi et par soi aux grandes questions de l’humanité. Descartes a ainsi prouvé l’existence de Dieu suivant un raisonnement qui lui était propre. La question de notre perception du monde et de notre propre existence a aussi été remise en question par les sceptiques.

 

On peut reprocher à la philosophie d’être sans but et sans réelle nécessité. Toutefois, ce qu’elle peut apporter est plus que des éléments pratiques, elle apporte des possibilités d’existence.

.

Advertisements

Leave a comment

Filed under philosophie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s