Category Archives: Encadrement

Encadrement, direction, pratiques de management… contrôle de la bonne exécution des tâches.

copyfraud ??? Un art vivant et Encadrement…

Hello,

deux petites infos pour ce lundi et je me pencherai  à nouveau sur la question de l’encadrement…

Un domaine public qui tombe …

http://www.actualitte.com/bibliotheques/ppp-la-numerisation-du-domaine-public-entre-de-bonnes-mains-41626.htm

Je me pose la question quand même… s’il y a un impact commercial à numérisation des fonds anciens, je peux me demander quel en est vraiment l’intérêt… l’auteur de l’article que je cite dit même

Si la société Proquest avait porté le projet à la BnF, afin d’enrichir sa base de données actuelle, il semble qu’elle n’aurait pas pu mieux y parvenir qu’en agissant de la sorte. Une pure supposition cela dit.

 Un art toujours actif, présent toujours vivant…

http://www.franceculture.fr/blog-france-culture-plus-2013-04-11-de-l%E2%80%99art-de-l%E2%80%99art%E2%80%A6

http://plus.franceculture.fr/partenaires/ecole-nationale-superieure-des-arts-decoratifs/l-atelier-de-rencontre-daniel-buren

C’est un atelier de rencontre autour d’un artiste “Daniel Buren” et d’autres artistes : Agnès Varda et Raphaël Urwiller…

Alors l’encadrement ?

Ce n’est vraiment pas mon cheval de bataille mais en comprendre les tenants et les aboutissants fait partie de ma veille … en fait mon article sur l’encadrement est une synthèse à lui tout seul tellement il est court…

bref, j’en retiens toutefois 3 points :

  • Recruter
  • Évaluer
  • Motiver

et ce fait que j’ai retrouvé depuis que le management privé inspire le management public…

bon, entre des alertes plutôt succintes et un bouillon plutôt petit… ça fait un article riquiqui…  ce qui est tout aussi bien ^^

Advertisements

Leave a comment

Filed under Encadrement, Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?

Pensées, bouillon où pas et recherche doc où pas…

pouf…

en fait, j’avais écris tout un long et prenant article … et puis là patapouf, j’ai jamais enregistré donc tout s’est envolé pour de bon cette fois … arf… les déboires de l’informatique où de ma vie tout simplement…

alors, déjà je parlais de ma condition humaine qui est pitoyable et de mon absence de réels projets qui enthousiasmerait ma vie … comme si ma titularisation avait été une fin en soi et que je n’avais jamais à réfléchi à quoi faire ensuite … en réalité, si … je voulais avoir un bébé, une maison … bref, une famille et un chien. Maintenant, c’est tout à redéfinir juste par moi-même et avec mes chats au pluriel parce qu’ils sont deux et que moi je suis une.

Bref.

puis j’ai lu un article sur Gallica et le copyfraud

http://salebeno.wordpress.com/2013/04/12/quelle-base-legale-pour-le-copyfraud-de-gallica/

en définitive, l’auteur reproche à la BNF de monnayer des œuvres tombées dans le domaine public … mais comme c’est mal ficelé, ça ne sert à rien…et comme j’ai mal compris, je cite le commentaire ci-dessous que je comprends mieux ^^

Ce que je reproche à la BnF, c’est de s’arroger une EXCLUSIVITE d’exploitation commerciale sur des œuvres sur lesquelles elle ne détient aucun droits exclusifs contrairement à ce qu’elle le prétend.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d’œuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.
Leur réutilisation s’inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :

  • La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.

  • La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l’objet d’une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service

Architecture des Bibliothèques, moins c’est grand plus ça répond aux objectifs de créer des espaces différenciés…

ah oui, j’avais lu aussi un article voire deux sur l’architecture des bibliothèques … comme quoi celles de quartier sont mieux conçues que les grandes …

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_4420

c’est un peu long pour un article web… mais ça me semble éloigné de mon cadre d’emploi.

au milieu de tout cela, il y avait eu cet article qui traitait de comment le management privé inspire le public… et qui finit par dire que ça ne prend pas et que ça reste à l’état de symbole…  mouais.

En ce qui concerne la recherche documentaire, les points à retenir sont trouver, identifier, qualifier et valider !!!

allez, ça sera tout pour today.

2 Comments

Filed under Defoulement, Encadrement, Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

Encadrement des équipes

Encadrement

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-840

Volonté de valoriser les compétences et de développer une qualité de service, l’encadrement est devenu une dimension constitutive et valorisante du métier de conservateur. Cette dimension managériale n’apparaît plus
comme surajoutée, mais comme justifiée par le métier et ses évolutions

Qu’est ce que l’encadrement d’une équipe pour un assistant qualifié du patrimoine ?

recruter, évaluer, motiver

Gérer, encadrer, motiver… En fait, c’est apporter de bonnes conditions de travail, des projets motivants et une bonne organisation.

Animer et encadrer une équipe : création de projets, objectifs, planning, gestion de l’humain ? Gestion et encadrement du personnel.

http://www.enssib.fr/offre-de-formation/formation-continue/12e6-encadrer-gerer-et-motiver-une-equipe-en-bibliotheque

http://fr.slideshare.net/CHARRIER/grer-encadrer-motiver-une-quipe-en-bibliothque

faudrait résumer en partie le powerpoint ci dessus…. qui dit tout et même plus…

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2007-05-0047-008

concerne la BNF….

montre bien comment les techniques de management dans le privé sont arrivées dans le public… pour améliorer le système.

a trouvé ce petit texte qui de manière sarcastique évoque l’utilisation des techniques de management dans le milieu des bibliothèques :

Les nouvelles théories managériales mettent au centre de leurs préoccupations la participation des agents à la définition des projets en vue de susciter leur adhésion (par exemple les groupes « projet » transcendant les positions hiérarchiques).

Or un certain nombre de critiques émettent l’hypothèse que, loin de permettre un réel échange, les outils du management renforcent de manière masquée un processus de subordination  17.

Dans ce cadre, la participation des agents serait dès lors perçue moins comme une « communauté autonome » que comme une communauté « hiérarchique  18 ».

À l’inverse, la communauté de pratique se fonderait non sur l’adhésion aux objectifs définis en amont, mais sur l’idée d’un groupe de professionnels s’associant sans contrainte autre que de réfléchir et de partager ensemble leurs préoccupations.

Alors, et puisque nous tentons de construire la bibliothèque de demain, revendiquons non seulement le droit à l’expérimentation mais aussi le droit à renouveler notre modalité d’intervention pour nous insérer dans une nouvelle économie, celle de la contribution de chaque bibliothécaire.

Aïoutz, Renaud, avec la collaboration de Patrick Bartet, « L’abeille et le bibliothécaire ou éthique du libre et lecture publique en zone rurale », BBF, 2012, n° 5, p. 56-59
[en ligne] <http://bbf.enssib.fr/&gt; Consulté le 23 février 2013

Leave a comment

Filed under Encadrement