Category Archives: Recherche documentaire

Sous cette catégorie, sont regroupés tous les articles qui permettent de mieux comprendre les mécanismes de la recherche de documents… sur internet voire ailleurs.

un bouillon excessivement court et marron…

Hello,

j’aurai bien envie de dire à quel point, je suis parfois frustrée, agacée et juste … bref, eh bien non, je ne le dirais pas ^^

Mieux, j’ai trouvé ce point de vue tout à fait original qui considère que pratiquement toute l’information d’aujourd’hui est de la merde…

l’infobésité est dû à notre comportement … à ce blog aussi d’ailleurs, puisque WordPress est cité.

http://www.demainlaveille.fr/2013/04/26/infobesite-la-mort-au-bullshit/

ah oui et l’open data m’intrigue … http://blog.cod-rennes.fr/2013/04/26/une-cartographie-des-livres-en-bibliotheque/

Je ne vois pas trop bien ce que c’est … mais mon cerveau semble un peu léthargique ces derniers temps…

hum, sinon il y a encore des considérations politiques… mais qui bien qu’intéréssantes sur la politique des marchés publics… ne rentrent pas dans mes axes de recherches.

et ça sera plouf, tout pour ce soir.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

Droit d’auteur, Makerspaces, wikipédia, Médias sociaux et Mooks…

Hello,

ce soir, je ne vais faire que de la veille voire de la lecture de sites, je titrerai, mettrai en lien et commenterai comme d’habitude.

Des droits d’auteurs en question…. à redéfinir

http://www.slate.fr/story/70105/droits-auteur-musique-cisac-sacem?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=musique-les-droits-dauteur-se-portent-bien-en-apparence-slate-fr

Plus de spectacles vivants, plus où moins de droits perçus par des têtes d’affiches qui varient un peu, une législation un peu lourde et qu’on veut changer…

Pourquoi des makerspaces en Bibliothèque ?

http://www.netpublic.fr/2013/04/reparer-pour-ne-pas-jeter/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=reparer-pour-ne-pas-jeter-manifeste-du-reparateur-et-ressources-pour-reparer

et bien pourquoi pas ? Bon, reprenons, l’article traite de ce mouvement,de sa tendance française et n’implique pas du tout une intégration en bibliothèque. Mais, pour ma part, la connaissance ne se limite pas à l’art et la littérature et j’avoue que des fablabs, des makers spaces c’est de la science appliquée et je trouve que ça serait une voie d’innovation pour les Bibliothèques qui serait fantastique !!!

vous trouverez ici le manifeste du réparateur !!! :

http://makingsociety.blog.lemonde.fr/

et ici des conseils pour vous lancer dedans :

http://www.commentreparer.com/

et ça sera tout aujourd’hui sur les makers, fablabs, etc.

Un acte terroriste dans une bibliothèque à Boston

http://www.actualitte.com/bibliotheques/boston-explosion-a-la-bibliotheque-jfk-peu-apres-celles-du-marathon-41732.htm

ce ne sont que des suppositions mais si c’est lié c’est vraiment affreux….

Censure aux Etats-Unis..

http://www.actualitte.com/bibliotheques/bondage-pipi-caca-racisme-injures-ah-les-belles-bibliotheques-41727.htm

Et si on censurait ? en tout cas, voila une liste d’ouvrages qui pourraient bien être dans notre enfer personnel…

L’accueil des handicapés reste un sujet chaud brûlant..

http://www.actualitte.com/bibliotheques/le-handicap-en-bibliotheques-des-efforts-a-fournir-a-paris-41721.htm

bah oui, communiquer, installer, mettre aux normes c’est un budget… voire du temps humain…

ET si on mettait des livres dans le tramway ???

http://www.lesoir-echos.com/le-concept-bibliotram-pourrait-debarquer-dans-la-ville/alaune/71251/

et à Casablanca, des étudiants ont eu cette idée, ce n’est pas encore mis en place mais c’est à l’étude…

Théâtraliser le pilon une idée pas si bête …

http://www.lavoixdunord.fr/region/au-pilon-ou-comment-desherber-les-ia32b0n1185571

Une vidéo très bien réalisée sur l’utilisation de Wikipédia

Le plus de cette vidéo est qu’elle redonne et utilise en plus les critères de la recherche documentaire de manière à valider la ressource où non… Bon en définitive, l’utilisation de Wikipédia c’est une question de “bon sens !!!

Qui a gagné aux grand jeu des Médias sociaux  en ligne ???

http://www.mediassociaux.fr/2013/04/16/panorama-des-medias-sociaux-2013/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=panorama-des-medias-sociaux-2013-mediassociaux-fr-mediassociaux-fr

On trouvera également les perdants mais ceux qui ont gagné sont : Instagram, Pinterest des sites de partage de photos, Facebook, Twitter et Google et un panorama des tendances sous forme de camembert. Je pense que l’information aussi à retenir c’est que d’une part les adolescents se désintéressent de Facebook et qu’il vaut mieux diversifier sa présence en ligne.

et si je parlais de MOOK…

http://philippesilberzahn.com/2013/04/15/grand-mechant-mooc-rupture-en-marche-dans-education-superieure/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-grand-mechant-mooc-ou-la-rupture-en-marche-dans-leducation-superieure-le-blog-de-philippe-silberzahn

Bon, ce n’est pas mon sujet ni ce que je serai jamais amenée à faire. Moi, je peux encore avoir un contact privilégié et différent surtout. Mais bref, il s’agit d’un nouveau mode d’apprentissage en émergence qui a ses propres limites et qui mérite d’être amélioré…

Soupir… et pour finir une petite synthèse d’un lointain article pondu sur

La promotion de la lecture publique

Je vais en garder comme synthèse la définition de Wikipédia et la citation de L’UNESCO qui me semble l’essentiel :

La lecture publique est l’ensemble des actions menées autour du livre et de la culture de l’écrit en général. Elle est traditionnellement conduite par le monde des bibliothèques.

Il s’agit ainsi de permettre l’accès de tous à la culture (numérique, scierntifique), à l’information et au savoir, de favoriser l’accès aux sites, en d’autres termes, de promouvoir la pratique culturelle sous toutes ses formes (lecture, cinéma, jeux…).

« La bibliothèque publique est une clé du savoir à l’échelon local, un
instrument essentiel de l’éducation permanente, d’une prise de décisions
indépendante et du développement culturel de l’individu et des groupes
sociaux. (…)
Les services qu’elle assure sont également accessibles à tous sans distinction
d’âge, de race, de sexe, de religion, de nationalité, de langue ou de condition
sociale ».
Manifeste de l’UNESCO (1994)
Bon week-end, pour ma part, je m’en vais me promener dans des lieux plus verts… où pas.

2 Comments

Filed under Politique documentaire et d'acquisition ?, Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

Pensées, bouillon où pas et recherche doc où pas…

pouf…

en fait, j’avais écris tout un long et prenant article … et puis là patapouf, j’ai jamais enregistré donc tout s’est envolé pour de bon cette fois … arf… les déboires de l’informatique où de ma vie tout simplement…

alors, déjà je parlais de ma condition humaine qui est pitoyable et de mon absence de réels projets qui enthousiasmerait ma vie … comme si ma titularisation avait été une fin en soi et que je n’avais jamais à réfléchi à quoi faire ensuite … en réalité, si … je voulais avoir un bébé, une maison … bref, une famille et un chien. Maintenant, c’est tout à redéfinir juste par moi-même et avec mes chats au pluriel parce qu’ils sont deux et que moi je suis une.

Bref.

puis j’ai lu un article sur Gallica et le copyfraud

http://salebeno.wordpress.com/2013/04/12/quelle-base-legale-pour-le-copyfraud-de-gallica/

en définitive, l’auteur reproche à la BNF de monnayer des œuvres tombées dans le domaine public … mais comme c’est mal ficelé, ça ne sert à rien…et comme j’ai mal compris, je cite le commentaire ci-dessous que je comprends mieux ^^

Ce que je reproche à la BnF, c’est de s’arroger une EXCLUSIVITE d’exploitation commerciale sur des œuvres sur lesquelles elle ne détient aucun droits exclusifs contrairement à ce qu’elle le prétend.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d’œuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.
Leur réutilisation s’inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :

  • La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.

  • La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l’objet d’une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service

Architecture des Bibliothèques, moins c’est grand plus ça répond aux objectifs de créer des espaces différenciés…

ah oui, j’avais lu aussi un article voire deux sur l’architecture des bibliothèques … comme quoi celles de quartier sont mieux conçues que les grandes …

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_4420

c’est un peu long pour un article web… mais ça me semble éloigné de mon cadre d’emploi.

au milieu de tout cela, il y avait eu cet article qui traitait de comment le management privé inspire le public… et qui finit par dire que ça ne prend pas et que ça reste à l’état de symbole…  mouais.

En ce qui concerne la recherche documentaire, les points à retenir sont trouver, identifier, qualifier et valider !!!

allez, ça sera tout pour today.

2 Comments

Filed under Defoulement, Encadrement, Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

Recherche, partenariat wikipédia/Bibliothèque et manuels scolaires…

Hello,

tout d’abord,
envisageons que la recherche web et la recherche en biblio est complémentaire :

http://culturevisuelle.org/cinemadoc/2013/03/20/1/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=complementarite-entre-recherche-en-ligne-et-en-bibliothequearchive-cinemadoc

De manière générale, il semble tout de même que ce sont les étudiants qui ont effectué des “aller-retours” entre ces divers types de démarches qui ont trouvé le plus d’éléments différents.

Ils ont donc utilisé des ressources en bibliothèques, en centre d’archives, de la presse spécialisée, des sites webs spécialisés où généralistes(wikipédia). Il manquait des sources linguistiques différentes, des recherches avec google books, google scholar mais aussi l’idée d’utiliser différents critères de recherche ainsi que de puiser des informations dans les blogs où les forums de discussion.

Le web n’équivaut donc pas à un appauvrissement inquiétant des usages, mais bien plus comme un complément à d’autres manières de faire.

ET si on ajoutait les ressources de wikipédia à un portail de Bibliothèque !!!

http://bibliotheques.wordpress.com/2013/04/09/traduction-rencontre-en-terre-du-milieu-wikipedia-et-bibliothecaires/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=traduction-rencontre-en-terre-du-milieu-wikipedia-et-bibliothecaires-bibliotheques-reloaded

en fait, c’est à l’état d’embryon, toutefois il existe des initiatives plus abouties de partenariat comme entre wikisource et Gallica :

http://www.wikimedia.fr/wikim%C3%A9dia-france-signe-un-partenariat-avec-la-bnf

tiens des manuels scolaires numériques et des exercices en ligne …

http://www.actualitte.com/pedagogies/une-collection-gratuite-de-manuels-scolaires-sur-internet-41589.htm?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=une-collection-gratuite-de-manuels-scolaires-sur-internet

c’est marrant, la classe inversée est déjà là finalement …

et plop pour aujourd’hui ça sera tout !

Leave a comment

Filed under Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

deux bouillons pour le prix d’un…

Hello,

et je hais les jours fériés… et ma propre solitude, mes coups de blues et tous ces souvenirs qui me hantent et me rendent si triste… à part ça, se rendre compte que quitter une voire deux communautés pour quelques années, revenir et se rendre compte que non seulement tout a explosé, que les gens ont continué leur petit bout de chemin, ont rencontré d’autres gens et que vous n’êtes qu’un souvenir dans un temps passé et irrémédiablement mort et enterré… c’est une autre raison à mes coups de blues… ma vingtaine me manque, pas pour ma jeunesse mais pour la vie sociale trépidante que je m’étais construite… je sais qu’il faut aller de l’avant, je sais aussi que nous sommes dans une société où il est de bon ton de dire “je vais bien” tout va bien…. histoire de dire que la joie, l’humour la bonne humeur sont mon leitmotiv et que je vois que par ça… alors que ce n’est pas vrai et que je m’englue parfois dans des abîmes de désespoir et de colère voire d’agacement et de frustration… s’apitoyer et me haïr sont parfois mon lot quotidien…. et puis quand certaines personnes sont mortes voire sont parties… que reste-t-il ? des larmes, rien d’autre. Enfin, tout cela n’est pas grave, ce ne sont que des paroles jetées dans le vent … et au final, je ne peux supporter de le faire subir à qui que ce soit. C’est pourquoi j’écris tout ça sur un blog déconnecté du monde….

La sérendipité sur internet

http://www.revuecygnenoir.org/sites/cygnenoir.nt2.ca/files/cn1_sandri.pdf?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=httpwww-revuecygnenoir-orgsitescygnenoir-nt2-cafilescn1_sandri-pdf

favorisée par la structure du réseau, la sérendipité apparaît alors comme une disponibilité de l’esprit à l’improbable et soulève également le risque de recherches documentaires malheureuses à travers le phénomène inverse de zemblanité.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Zemblanit%C3%A9)

Analysons bien cette sensation de l’actualité qui est si étrange et dont la passion croissante est une des caractéristiques les plus nettes de la vie civilisée. Ce qui est réputé “d’actualité”, est-ce seulement ce qui vient d’avoir lieu? Non, c’est tout ce qui inspire actuellement un intérêt général, alors même que ce serait un fait ancien.»

Cette citation vient d’un article sur le film “Les petits mouchoirs” que l’auteur regarde afin de créer un lien social(voilà précisément ce qu’apporte le visionnage du film: pouvoir exprimer un avis fondé à propos de cet objet partagé, reprendre une place active dans la conversation – ce qui paraît bien être un objectif social précieux…).

Bref, je trouve ça intéressant vis à vis de la politique d’acquisition que l’on pratique, pour quelle raison acheter un documentaire ? pour avoir un avis fondé sur un objet partagé… Bien évidemment, notre but aussi est de faire découvrir des connaissances et d’en faire des objets partagés… Enfin, j’ai toujours peu de mercantiliser ce savoir alors qu’il s’agit d’en faire un objet accessible à tous.

la prosécogénie est la qualité de ce qui suscite l’attention…

Les livres indisponibles tombent dans le domaine public ???

http://www.les-infostrateges.com/actu/13031607/numerisation-des-oeuvres-indisponibles-le-decret-dapplication-publie?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=numerisation-des-uvres-indisponibles-le-decret-dapplication-publie

Je ne suis pas sûre de réellement comprendre cette loi… dans un sens, je trouverai cela bien pratique pour constituer un fonds en bib… mais effectivement, cela bafoue le droit d’auteur .. qui à l’inverse est détourné de manière abusive dans certains cas… un juste retour des choses, probablement pas…

Mais qu’est ce que vous pensez du terme “Translitteratie ?” personnellement, moi rien… absolument rien voire le néant absolu… ***********************

Les auteurs définissent la translittératie comme « l’habileté à lire, écrire et interagir par le biais d’une variété de plateformes, d’outils et de moyens de communication, de l’iconographie à l’oralité en passant par l’écriture manuscrite, l’édition, la télé, la radio et le cinéma, jusqu’aux réseaux sociaux”****************

http://www.francoisguite.com/2007/12/la-translitteratie/

_____________________________________________________________

Et si on reparlait de recherche documentaire via le référencement :

http://www.territoiresweb.com/dominique-cardon-classification-web-google-facebook/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=dominique-cardon-sur-le-classement-de-linformation-sur-le-web-territoires-web

mais qu’est ce que le BTC ???

http://www.01net.com/editorial/591833/bitcoin-la-monnaie-de-geek-qui-vaut-1-milliard-de-dollars/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=bitcoin-la-monnaie-de-geek-qui-vaut-1-milliard-de-dollars

https://fr.bitcoin.it/wiki/Introduction

___________________________________________

aucun intérêt bibliothéconomique …encore que…

http://reflets.info/verbalisation-par-videosurveillance-enfin-une-bonne-nouvelle/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=verbalisation-par-videosurveillance-enfin-une-bonne-nouvelle-reflets

et un documentaire intéressant sur les limites de politique sécuritaire … Attentifs ensemble de Jérôme thorel

et bien… peu de choses m’intéréssent finalement, c’est étrange que le seul article qui me parle en matière de politique d’acquisition soit aussi conceptuel…

allez Tchao pour aujourd’hui…demain sera un autre petit bouillon…

Leave a comment

Filed under Defoulement, Politique documentaire et d'acquisition ?, Recherche documentaire

Des certitudes peu apaisantes dans un contexte de droits et d’émérgence de nouvelles technologies …

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/medias/actu/0202657388587-youtube-et-la-sacem-font-la-paix-551478.php?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=youtube-et-la-sacem-font-la-paix-actualitas

Actualité intéressante sur un fait pas si divers que cela sur un grand site avec une forte audience qui joue avec des entreprises mondiales, qui a le pouvoir, qui a le contrôle …

un projet culturel ?

http://www.netpublic.fr/2013/03/animer-des-communautes-en-bibliotheque/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=netpublic-animer-des-communautes-en-bibliotheque-4-questions-reponses-cles

animer des communautés virtuelles ? à partir d’outils du web.2 ?

Et si on enseignait l’incertitude, de mon axe de recherche … J’enseignerai avec plaisir le butinage, l’art de ne rien chercher pour finalement trouver son propre bonheur..la sérendipité en somme…

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/docs/00/80/30/91/PDF/CORDIER_Et_si_on_enseignait_l_incertitude.pdf?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=cordier_et_si_on_enseignait_l_incertitude-pdf

bon, en réalité, interroger ses certitudes dans la recherche documentaire est essentiel … remettre en cause la fiabilité de ses sources, comparer nos documents trouvés à notre postulat de recherche est finalement essentiel.

Une expérience dans le domaine des BU

http://tribuneci.wordpress.com/2013/03/25/reflexion-dune-directrice-de-bibliotheque-universitaire-sur-les-competences-informationnelles/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=reflexion-dune-directrice-de-bibliotheque-universitaire-sur-les-competences-informationnelles-tribune-competences-informationnelles

même si l’ampleur de la tâche reste immense semblerait-il…

Les œuvres orphelines pas si orphelines que cela ?

http://www.bibliobsession.net/2013/03/25/le-debat-sur-les-oeuvres-indisponibles-et-orphelines-pour-les-nuls/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-debat-sur-les-oeuvres-indisponibles-et-orphelines-pour-les-nuls-bibliobsession&doing_wp_cron=1364323652.9402039051055908203125

quel imbroglio juridique, je peine à y retrouver mes neurones … toutefois, j’ai appris l’existence de l’Opt-Out [ L’objectif est de remettre dans le circuit de la commercialisation des ouvrages avant 00 , devenus indisponibles, mais qui sont encore couverts par les droits d’auteur. En général les droits d’auteur ont été cédés à un éditeur, mais il est d’usage, si celui-ci n’exploite plus l’ouvrage, que les droits soient rétrocédés à l’auteur. C’est dans la loi et en général c’est aussi précisé dans le contrat d’édition si celui-ci est bien fait. Et de toute façon, les contrats d’édition de cette époque prévoyaient rarement l’exploitation numérique]

dans les projets culturels, il existe le prix chronos qui est plutôt un beau projet:

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_le-prix-chronos-avec-les-bibliotheques-de-la-province-de-luxembourg?id=7955982

et quid du livre numérique, c’est qu’il nous avait manqué le bougre !

http://www.actualitte.com/bibliotheques/bibliotheques-aucun-modele-ne-fonctionne-pour-le-pret-d-ebooks-41248.htm

eh bien, il émerge en Europe ^^ ça alors.

Leave a comment

Filed under Promotion de la lecture publique voire de la culture pour tous ?, Recherche documentaire

Recherche documentaire (2)

http://www.culturedel.info/cactusacide/?p=7072&utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=enseigner-larchitecture-de-linformation-permet-il-dapprehender-le-temps-de-la-convergence-de-leducation-a-linformation-aux-tic-et-aux-medias-cactus-aci

Comprendre le web par son architecture .. vaste programme.

Dans ce contexte : « La convergence étant d’essence technique, il apparaît opportun que la formation le soit également en recherchant le développement d’une « culture technique ». Le philosophe Gilbert Simondon explique son intérêt : « il est nécessaire que l’objet technique soit connu en lui-même pour que la relation de l’homme à la machine devienne stable et valide : d’où la nécessité d’une culture technique ». C’est aussi une manière de rappeler l’importance de la technique dans la constitution de la pensée et de la culture5 ».

 

Leave a comment

Filed under Recherche documentaire